Phil A. Neel, Hinterland

18.00
Phil A. Neel, Hinterland

En 2016, suite à l’élection de Donald Trump, s’ouvre une nouvelle séquence politique aux États-Unis durant laquelle des émeutes émailleront le territoire national. En 2018, deux livres majeures pour les mouvements contestataires tentent de livrer de nouvelles grilles d’analyses politiques de la situation américaine. Le premier, Carceral Capitalism de Jackie Wang fut publié pour sa version française aux éditions Divergences. Le second, c’est Hinterland de Phil A. Neel qui sort en librairie le 9 octobre aux éditions Grevis.

Pour l’auteur, la structure socio-spatiale des États-Unis a été fondamentalement transformée. Si la métamorphose est visible dans les pôles côtiers scintillants de la finance et de l'infotech, la majeure partie de ces transformations demeure cachée dans un territoire rural en déclin ou sur la frange des mégalopoles.

L’hinterland, c’est l'arrière-pays américain, peuplé de batteuses à grains imposantes et de fermiers courbés, où des ouvriers venus de tous les coins du monde se pressent dans des usines et des « centres de distribution ». À la veille de l’élection américaine, Phil A. Neel nous livre ici les clés pour lire le conflit de classes et sa nouvelle géographie aux États-Unis, mais cherche également les brèches favorables à l’insurrection et au déploiement de formes de vie communistes.

Traduit par Aurelien Lecuyer

280 pages
13x20,5 cm